Windows 2012r2 hyper-v

L’édition hyper-v de Windows 2012R2 est gratuite. Seule les machines virtuelles Windows installées dessus nécessitent la licence correspondante. Mais si par exemple vous ne mettez que des Ubuntu, aucune licence n’est alors requise.

Il y’a cependant des contraintes (si vous ne pouvez remplir l’une d’elles, préférez Proxmox ou autres):

  • Elle nécessite cependant la possession d’un second serveur équipée d’une edition Standard de Windows 2012r2 pour pouvoir controler l’hyperviseur
  • de disposer d’un contrôleur de domaine pour que l’authentification entre le 2012 standard et le 2012 hyper-v se fasse correctement (le 2012 standard peut-etre le controleur de domaine).
  • il est en mode core exclusivement ce qui implique pas d’accès au gestionnaire de périphérique si la carte réseau n’est pas reconnue. extrêmement gênant en cas d’usage d’un matériel exotique.

Un fois installer, l’accroche au domaine se fait avec sconfig ou PowerShell.

Sur le 2012 standard il faut l’ajouter dans les serveurs à gérer . Il est alors pilotable depuis ce poste, vous aurez alors la possibilité de le gérer entièrement.

Teaming de carte réseau:
Si vous souhaiter créer un agrégat de carte réseau, il doit être fait avant la création du concentrateur virtuel. Si vous choisissez le teaming LACP, il est impératif que la configuration des ports du switch soit corrélée, c’est a dire également réglé en LACP sous peine de perte de dialogue avec le serveur.

Ensuite il faut créer le concentrateur virtuel. Pensez a activer SR-IOV (accélération matériel) si vous voulez pouvoir l’utiliser ensuite pour les machines virtuelles.

Et la dernière dans l’installation de de machines virtuelles.

attention aux migrations: les machines virtuelles créés sur un hyper-v 2008 ou 2008r2 ne fonctionneront pas sur un 2012r2. Dans ce cas, il faudra reprendre les vhd et recreer une vm avec, mais ceci aura pour effet de faire sauter vos activations de licences.

Auteur : dominique

Je suis IT et développeur (devops) ayant pour principe que l'informatique doit toujours rester un outil au service de l'être humain et non pour l'asservir.

Laisser un commentaire